Invité d'honneur du salon 2018 : Joël bardeau

https://www.facebook.com/joel.bardeau.photo

"En photographie j’aime tout autant la couleur que le noir & blanc. Je navigue avec l’une ou l’autre de ces signatures en fonction du sujet ou de l’inspiration du moment. Rendre le plus fidèlement et le plus honnêtement possible toute l’émotion de l’instant magique de la création, voilà ce que j’aime offrir au regard des autres, permettre à chacun de trouver son propre chemin d’évasion et de réflexion au travers de mes images. Le corps sous toutes ses formes, pour l’accepter sans réserve, l’humain et sa complexité, sont au cœur de mon travail. Je présente, non pas une série mais divers travaux représentatifs réalisés sur plusieurs années, ainsi le public pourra par ce survol appréhender ma création sous ses différents aspects."

joel bardeau 001

 

 

Invité d'honneur du salon 2018 : Jeanne taris

http://jeannetaris.com/

"Elle aurait aimé être... correspondante de guerre. Son premier déclic ? Un voyage en Espagne. Elle n'a alors que 17 ans. Depuis ce jour, son appareil en bandoulière elle parcourt le monde et nourrit son goût sans limite pour « l'aventure » aux quatre coins de planète. Globetrotteuse insatiable, elle trouvera très vite en Leica son meilleur allié. Celui qui lui fournira ce « piqué » et cette « empreinte » si particuliers pour ses premières séries en noir&blanc abordant les thèmes notamment des « Pêcheurs » ou des « Funérailles » en Afrique de l'Ouest.

Sa relation à l'appareil mythique débutera - pour l'anecdote - par l'achat d'une housse en cuir nue ( pour «cette beauté unique de l'objet » confie-t-elle ) avant qu'elle ne se tourne en 2013 vers un premier compact d'occasion puis, deux ans plus tard vers un nouveau boîtier.

Ses travaux photographiques célèbrent toujours « au plus près » l'échange avec les sujets dans une approche flirtant avec l'immersion totale. Si le cliché pour l'artiste n'est pas une fin en soi, il évoque toujours « sur le vif » des tranches de vie sous la forme d'instantanés, de portraits intimistes puissants ou encore des scènes de vie fragiles ne laissant place à aucun voyeurisme ni paternalisme. Un regard libre au service de cultures parfois reculées et inaccessibles pour le commun des mortels (en l'occurence sa série confidentielle sur les rites funéraires en Côte d’Ivoire) tout en s'appuyant sur une demarche quasi sociologique.

Actuellement établie à Lège-Cap-Ferret (33), Jeanne Taris travaille actuellement sur sa nouvelle série autour d’une communauté Gitane d’Andalousie.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. "

 

jeanne taris 01

jeanne taris 02

jeanne taris 03

 

 

Invité d'honneur du salon 2018 : Thomas Vigliano

Photographie de paysages et voyages

Son site : https://thomasvigliano.prodibi.com/

"Le voyage et la découverte comme prétextes à la photographie. Je pratique la photographie de reportage depuis quelques années maintenant, j'apprécie autant les grands espaces que les belles rencontres humaines. La beauté, les émotions, les contrastes, l'originalité ou la simplicité, l'immensité ou le tout petit... Voici entre autres quelques éléments qui m'inspirent et que je tente de mettre en valeur dans mes photographies. La série présentée lors du salon de Fronton retrace une expédition, baptisée Ulminak, au dessus du cercle polaire arctique. Un périple dans l'hiver glacial de Laponie, où se mêlent paysages grandioses, lumières polaires, chiens huskys et autochtones bienveillants."

 

Thomas vigliano 01

Thomas vigliano 02