Article de la Dépêche du Midi du 18/02/16.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/18/2279250-fotograph-fronton-recoit-pierre-beteille.html


 

Le salon Fotograph'@Fronton édition 2016 aura lieu du 4 au 13 mars prochain. Un salon photo qui accueillera trois invités d'honneur : Pierre Béteille, Eléna Chernyshova, et Rithideth Kitisrivoraphanh. Voici un portrait d'un d'entre-deux, Pierre Béteille.

Autodidacte toulousain de 54 ans, Pierre Béteille s'est fait remarquer sur internet grâce à ses autoportraits déjantés et retouchés. L'humour en maître mot, il joue avec son image en perfectionniste et jongle avec Photoshop, donnant autant sinon plus d‘importance à la postproduction qu'à la prise de vues. Pour en venir à la photo, cet ancien étudiant des Beaux-Arts a attendu l'invasion du numérique pour se pencher sérieusement sur la photo. Ayant touché de près l'art photographique il y a longtemps, Pierre n'obtenait pas ce qu'il souhaitait. Grâce à la postproduction, il découvre une sensation de liberté artistique et ne se sent plus soumis à ce qu'impose l'appareil photo. Ce fan de Desproges commence par des séries d'autoportraits et, à grand renfort de retouche, crée des scénographies surréalistes et comiques, souvent en lien avec l'actualité. Il se transforme alors tantôt en culturiste, en cosmonaute, en superhéros tantôt en vampire ou encore en Quasimodo.

Le site Flickr le dévoile au grand public et l'expédie dans le monde entier pour exposer ses œuvres. Los Angeles lui ouvre les bras et lui permet alors d'asseoir sa popularité. Pierre aime souligner qu'il est bizarrement plus connu en Amérique, en Chine, en Espagne ou en Italie qu'en France. Sa devise, empruntée à Groucho Marx, «Parti de rien, je suis arrivé à rien… mais tout seul», est celle d'un autodidacte ironique qui assure s'être laissé porter par le hasard, tout au long de sa carrière.

Le salon frontonnais lui rend hommage en l'invitant en tant qu'invité d'honneur aux côtés d'Eléna Chernyshova, et Rithideth Kitisrivoraphanh. Venez vous délecter de ses photos étonnantes.