Article Le Petit Journal 2015-02-15 Exposition

http://www.lepetitjournal.net/Tarn-et-Garonne/011016-303557-De-Corps-en-Corps.html

De Corps en Corps

En préambule à Fotograf’@fronton

Le Petit Journal | Tarn-et-Garonne | Locale | Louis Blanc et pierre Mouzat
(Louis Blanc et pierre Mouzat)
 

Le Château de Capdeville ‘Maison des vins et Officie du Tourisme’ est appelé à recevoir une partie de la sélection des photos du salon européen ‘fotograf’@fronton’. En préambule dés le 17 février et jusqu’au 30 mars, fin du salon, un des invités d’honneur ‘Louis Blanc’ s’accroche avec son ami sculpteur Pierre Mouzat dans cet espace. Louis Blanc, un photographe autodidacte, nourrit sa technique grâce à des magazines spécialisés et des forums consacrés au 8éme art. Après un travail sur les portraits, il découvre la charge émotionnelle que peut engendrer la vision du corps humain à travers l’objectif photographique « Je me rends compte que l’image du corps peut avoir son propre langage et suscite interrogation, voire émotion lorsque le corps est mis en scène et photographié d’une certaine manière… ». Louis devient alors un véritable sculpteur photographique, un « apprenti-faiseur d’images », tel qu’il aime se définir. Les photographies de Louis Blanc sont exposées dans de nombreuses galeries : Paris, New York, Osaka, Prague, Ulianovsk, en Russie, Cogolin, à Toulouse, Montpellier, au Festival Visa Off de Perpignan, au Festival européen de la photo de nu en Arles et l’an dernier au salon frontonnais ‘fotograf’@fronton’. Pierre Mouzat est un sculpteur humaniste, il vit et travaille à Brive La Gaillarde. En 1999, il est lauréat d’un concours national pour la réalisation du buste de François Mitterrand, buste qui sera érigé dans les jardins du Château de Chinon. Les sculptures bouleversantes en bronze de Pierre Mouzat dévoilent des corps décharnés par des souffrances infinies d’un réalisme et d’une authenticité poignants qui touchent la sensibilité au plus profond de nous. L’artiste représente des êtres défaillants privés de dignité, d’amour ou d’intimité dont les âmes résistent et crient l’humanité trop souvent bafouée. Traumatismes du passé, mémoire collective des grands drames de l’histoire comment ne pas penser à la Shoah, fatalité de la vieillesse et de la mort, œuvre forte et émouvante. Ses sculptures sont exposées régulièrement dans des galeries à Londres, Paris, Grenoble, Toulouse et dans de nombreux salons d’art contemporain : Arténim, Start, Artevent, Stockholm, Karlsruhe… Pierre a participé au salon du musée Courbet à Ornans en compagnie de grands peintres et sculpteurs. Les deux artistes sont référencés chez Maecene Arts depuis. Une exposition à ne pas manquer au Château office de tourisme, maison des vins et Office de tourisme : GPS : N 43°83727 E 1°39715 Entrée libre et gratuite.