2012_09_15_Reza_entre_guerres_et_paix_001_tn 2012_09_15_Reza_entre_guerres_et_paix_004_tn 2012_09_15_Reza_entre_guerres_et_paix_006_tn 2012_09_15_Reza_entre_guerres_et_paix_019_tn

Reza ou Le pouvoir de l?image pour un changement social


Entre Guerres et Paix

De passage sur Toulouse nous avons pu rencontrer l?un des reporteurs-photographes professionnels le plus reconnu sur la scène
internationale le Franco/Iranien : ?Reza?.

Reza Deghati est né à Tabriz (Iran) le 26 juillet 1952, plus connu sous son nom d?artiste ?Reza?.

Il prend sa première photographie à 14 ans et publie deux ans plus tard lejournal Parvaz (l?envol), ce qui lui vaut d?être poursuivi une première fois par la police politique iranienne. Jeune étudiant en architecture, il affiche clandestinement ses photographies sur les grilles de l?université de Téhéran. Pour son militantisme artistique contre le régime du Shah, il est arrêté à 22 ans, emprisonné pendant trois ans et torturé pendant cinq mois.

En 1981 il quitte l?Iran pour Paris, où il acquière la nationalité française, couvre la révolution  islamique iranienne pour Sipa Press.  Reza: « à travers vos photos quel est votre message ? » - « Malheureusement mes photographies sont des témoignages du cataclysme provoqué par les hommes » «Je photographie les chaos de la guerre,  ses ravages et le désarroi des Hommes pris dans sa tourmente. »  « Je montre aussi les cultures du monde, les traditions, l?histoire et, plus que tout, l?espoir infaillible d?un monde meilleur. » « Pour moi la Photographie sert à des engagements pour construire l?avenir ».  Avec Reza tout reportage est également l?occasion de rencontres exceptionnelles : de l?enfant croisé dans un Sarajevo en guerre,au Commandant Massoud, en passant par les réfugiés sur les routes de l?exil.


En 2005 le Président de la République française Jacques Chirac l?élève au rang de Chevalier de l?Ordre National du Mérite. Reza présente 25 photos géantes (format moyen 6m x 4m) sous le titre générique ?Entre Guerres et Paix? une exposition à ciel ouvert sur les berges de Garonne jusqu?au 11 novembre 2012.

 

Interview de Serge Deligny parue dans le Petit Journal de samedi 15/09/2012